L'actualité des satellites

VEGA renoue avec le succès en lançant Pléiades-Neo 3 et 5 co passagers


Le 29 avril 2021 à partir du Centre Spatial de Guyane (CSG) à Kourou Arianespace a mis sur orbite Pleiades-Neo 3 et 5 petits satellites pour la mission Vega VV18.

Vue d’artiste de Pléiades-Neo 3 © Airbus

Pléiades-Neo 3 est le premier satellite d’une nouvelle constellation de satellites d’observation optique de la terre à très haute résolution (30cm). Cette constellation développée et exploitée par Airbus doit comprendre 4 satellites qui seront sur deux plans d’orbite à 700 km d’altitude. Ces satellites sont équipés de liaisons inter satellites laser pour communiquer rapidement avec des satellites géostationnaires du système EDRS (European Data Relay Satellite System). Cela permet de fournir très rapidement les images demandées. La constellation Pléiades-Neo sera utilisée de façon coordonnée avec les douze satellites de la flotte de satellites d’observation de la terre d’Airbus. Pléiades-Neo fournira ses informations aux clients commerciaux et institutionnels. Le prochain satellites Pléiades-Neo 4 doit être lancé par Vega l’été prochain.

NorSat 3 a été développé par Space Flight Laboratory (SFL) pour l’Agence Spatiale Norvégienne. NorSat 3 embarque un détecteur de radar de navigation expérimental pour accroitre les capacités de détection de son récepteur AIS (Automatic Identification System) pour le suivi des bateaux.

BRAVO est un CubeSat 6U développé par NanoAvionics avec une charge utile de Aurora Insight pour faire des relevés spectraux. BRAVO sera exploité par Aurora Insight en conjonction avec Charlie lancé en janvier dernier.

Lemur 2-138 et 139 sont des CubeSat 3U destinés à faire partie d’une constellation pour des mesures de radio occultation GPS et des services AIS. Ces satellites sont développés et exploités par Spire Global.

Eutelsat ELO alpha ou Tyvak-182A est un CubeSat 6U développé par Tyvak pour Eutelsat. C’est un satellite qui servira de relais de transmission pour des clients se trouvant hors de la zone de couverture des réseaux terrestres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.