L'actualité des satellites

SPAINSAT NG nouveau contrat pour Airbus Defence and Space et Thales Alenia Space


HISDESAT Servicios Estratégicos S.A. a confié la réalisation des deux satellites SPAINSAT NG à un consortium de quatre co-maîtres d’oeuvre Airbus Defence and Space, Thales Alenia Space avec leurs entités en France et en Espagne. Airbus fera office de chef de file au sein du consortium.

Les satellites SPAINSAT NG sont appelés à remplacer les satellites SPAINSAT et Xtar-EUR qui sont en orbite et assurent actuellement les communications gouvernementales.

« La mission SPAINSAT NG fournira une large couverture terrestre, des Etats-Unis à l’Amérique du Sud, jusqu’au Moyen-Orient, en incluant l’Europe, l’Afrique et l’Asie jusqu’à Singapour. Les satellites permettront tous deux :

•d’assurer une capacité de commande et contrôle des opérations au-delà des lignes de vue, sur les deux tiers du globe,

•de garantir des communications sur des théâtres d’opérations sans infrastructures •d’intensifier la mobilité en matière de communication satellitaire, d’améliorer la capacité et la sécurité et la résilience des communications

•d’exploiter le potentiel de guerre et opérations numériques (battlespace netcentric) »

Les charges utiles seront fournies par l’industrie espagnole et intégrées en Espagne. Airbus Espagne sera en charge de la CU bande X et Thales Alenia Space Espagne sera en charge de la CU en UHF et de la CU en bande Ka militaire. Il n’y avait pas de CU en UHF sur les satellites SPAINSAT en orbite, actuellement en service. D’autres sociétés espagnoles participent aussi au programme.

Les satellites SPAINSAT NG utiliseront la nouvelle plate-forme d’Airbus Eurostar Neo, des antennes bande X actives reconfigurables en orbite et un processeur bord numérique pour assurer interconnexion et reconfiguration des missions. Durée de vie de 15 ans.

Le premier satellite , SPAINSAT NG 1 doit être lancé en 2023.

Les satellites SPAINSAT NG vont assurer la continuité de services auprès des utilisateurs actuels comme XTAR LLC et supporter de nouveaux services. Ces satellites sont susceptibles de participer au futur système de l’OTAN nommé CP130.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.