Atlas 5 dans la mission Starliner OFT 2 © NASA Spaceflight.com / Stephen Marr L'actualité des satellites

Mission réussie pour Starliner OFT-2


Le 19 mai 2022 à partir du centre spatial de Cap Canaveral en Floride ULA ( United Launch Alliance) avec Atlas 5 (N22) a mis sur orbite avec succès la capsule habitable Starliner OFT-2.

Starliner est une capsule développée par Boeing sous le nom initial de CST-100 (Crew Space Transportation 100), avec une capacité de transport d’un équipage comprenant jusqu’à 7 membres . La masse au lancement est de l’ordre de 13 tonnes.

La mission Starliner OFT 2 (Orbital Flight Test 2) est prévue durer 6 jours avec rendez vous et arrimage avec l’ISS puis retour sur terre pour préparer les prochains vols habités. C’est une reprise de la mission Starliner OFT 1 qui en décembre 2019 n’avait pas pu atteindre l’ISS.

Après un vol autonome de 25 heures 34 minutes Starliner OFT 2 s’est arrimé avec succès à l’ISS. Dans la partie cargo de Starliner il y a 230 kg de fournitures pour l’ISS et dans la partie poste de pilotage il y a un mannequin Rosie occupant le siège du commandant de bord. Le 21 mai les astronautes de l’ISS ont pénétré à bord de Starliner pour la première fois. Ils ont ensuite effectué des opérations de vérification, ont déchargé les fournitures prévues et transféré les éléments qui doivent revenir sur terre (275 kg). A la fin ils ont refermé le sas pour permettre le retour sur terre de Starliner.

Starliner OFT 2 en approche pour l’arrimage à l’ISS © NASA

Le 25 mai Starliner OFT 2 s’est désamarré de l’ISS et a accompli les manœuvres pour revenir sur terre. Avant de plonger dans l’atmosphère terrestre la capsule s’est détachée du module de service. Arrivé à une altitude voisine de 9 km Starliner a largué le bouclier thermique et a déployé deux parachutes stabilisateurs.
Arrivé à une altitude de l’ordre de 2,4 km après un très fort ralentissement, les parachutes pilotes ont été largués et les trois parachutes principaux se sont déployés pour ralentir encore la capsule jusqu’à une vitesse compatible avec l’atterrissage. A environ 900 m d’altitude le boucler thermique inférieur a été largué pour permettre le gonflement des airbags qui doivent absorber l’impact avec le sol.

Starliner a atterri à moins de 500m de la cible prévue sur la base de la NASA de White Sands au Nouveau Mexique. Les sites de secours prévus en fonction des condirions météorologiques sont en Arizona, en Utah et en Californie.

Inspection de Starliner OFT 2 après l’atterrissage © NASA /Bill Ingalls

Après le succès de la mission Starliner OFT 2 un vol habité pourrait avoir lieu d’ici la fin de l’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.