L'actualité des satellites

L’ESA signe un contrat avec ClearSpace SA pour éliminer des débris spatiaux


L’ESA a annoncé la signature, avec la start-up Suisse ClearSpace SA, d’un contrat pour collecter et désorbiter un débris spatial identifié.

Ce contrat n’est pas un contrat de développement ni de démonstrateur mais un contrat de service pour désorbiter un débris spatial.

Le débris choisi est un adaptateur VESPA (Vega Secondary Payload Adapter) de 112 kg laissé sur une orbite à 801 x 664 km de la terre lors du deuxième lancement effectué par Vega en 2013 C’est un débris représentatif d’un petit satellite avec des mouvements non contrôlés ce qui rend la capture plus difficile .

ClearSpace SA développe ClearSpace-1 qui est un satellite chasseur de débris et a une masse de l’ordre de 500 kg. Il est compatible d’un lancement avec Vega C en 2025. CleaSpace-1 sera équipé de caméras, de radar et de LIDAR pour la navigation et de quatre tentacules articulées pour capturer le débris cible. L’ESA fournira les technologies clé nécessaires à ClearSpace-1.

La mission prévue en 2025 doit comporter 3 phases :
-  lancement et mise sur orbite de ClearSpace -1 à 500 km d’altitude pour subir une phase de recette et de validation
-  changement d’orbite pour rendez-vous et capture de l’adaptateur VESPA
-  pilotage de la désorbitation pour que l’ensemble soit détruit lors du retour sur terre.

Pour la suite ClearSpace SA prévoit que son satellite puisse traiter plusieurs débris au cours d’une mission afin de diminuer les coûts et d’être à la portée d’un plus grand nombre de clients.

ClearSpace SA est en contact avec des opérateurs de constellations comme OneWeb, Iridium… sans avoir signé de contrat jusqu’alors.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.