L'actualité des satellites

La NASA a choisi MAXAR pour intégrer une charge utile de contrôle de la pollution sur un satellite commercial


Maxar a annoncé l’accord avec la NASA pour intégrer et faire voler sur une plate-forme SSL 1300 l’instrument TEMPO ( Tropospheric Emissions Monitoring of Pollution). Ce satellite sera placé sur l’orbite GEO et fera des mesures toutes les heures des polluants majeurs de l’air sur le continent Nord Américain avec une grande résolution spatiale.

NASA’s Tropospheric Emissions Monitoring of Pollution (TEMPO) © Ball Aerospace

TEMPO est un spectromètre qui travaille dans les UV et dans le visible. Il a été développé sous contrat NASA par Ball Aerospace à Boulder dans le Colorado et est maintenant qualifié.

Pour ce programme la NASA a utilisé la formule Hosted Payload Solutions contract de l’US Air Force Space and Missile Systems Center.

TEMPO doit voler en 2022 en charge utile additionnelle sur un satellite commercial. Le nom de ce satellite n’a pas été communiqué.

Les mesures de TEMPO seront à rapprocher de celles qui seront effectuées par l’ESA avec Sentinel-4 et par la Corée avec South Korea’s Geostationary Environment Spectrometer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.