Décollage d'Atlas V pour la mission STP 3 © ULA L'actualité des satellites

La mission STP 3 a été lancée avec succès par ULA avec Atlas V


Le 7 décembre 2021 à partir du centre spatial de Cap Canaveral en Floride ULA ( United Launch Alliance) avec Atlas V (551) a lancé avec succès la mission STP 3.

La mission STP 3 consiste d’abord à placer le satellite STPSat 6 et LDPE-1 sur l’orbite géostationnaire. Ce lancement effectué par Atlas V est le long en durée effectué par ce lanceur. Il s’est terminé par le largage des deux composants de la mission STP 3 directement sur l’orbite GEO.

Au cours de ce vol Atlas V a testé trois nouveaux dispositifs qui seront utilisées sur les prochains lancements. Ce vol a utilisé une nouvelle coiffe construite par RUAG aux Etats-Unis avec un procédé de fabrication qui permet d’avoir un produit plus léger et moins cher. Le deuxième dispositif permet de maintenir les batteries des satellites chargées au cours de longues phases de vol ( 6 à 7 h dans cette mission). Le troisième dispositif est un système de navigation GPS utilisé dans le dernier étage afin d’accroitre la précision d’injection en orbite.

STP 3 est une mission de l’ U.S. Space Force qui comprend des composantes classifiées et des composantes de la NASA.

STPSat 6 avec mission LCRD de la NASA installée © US Space Force

STPSat 6 est un satellite expérimental construit par Northrop Grumman dans le cadre des programmes STP (Space Test Prorgram). Il embarque neuf expériences incluant celles de la NASA et de la NNSA (National Nuclear Security Administration). L’équipement de la NNSA est appelé SABRS-3 (Space and Atmospheric Burst Reporting System 3). Il est destiné à détecter les explosions nucléaires qui ont lieu sur terre et à compléter les informations fournies par des équipements à bord de satellites GPS et des satellites SBIRS. LCRD (Laser Communications Relay Demonstration) est une mission de la NASA destinée à tester des communications Laser avec des équipements en orbite comme ceux de l’ISS et avec des stations sol. Les autres missions expérimentales n’ont pas été précisées mais couvrent les domaines de la surveillance, de la météorologie et des communications.

Vue d’artiste de la mission LCRD avec liaisons laser avec l’ISS et avec une station sol © NASA

LDPE (Long Duration Propulsive EELV Secondary Payload Adapter (ESPA)) est un satellite expérimental destiné à embarquer de petites charges utiles et à déployer des petits satellites. Le contrat d’origine avait été attribué à Orbital ATK devenu maintenant Northrop Grumman. LDPE-1 est construit sur la ligne de produits ESPAStar. LDPE 1 embarque vraisemblablement plusieurs petits satellites mais ni le nombre ni les missions n’ont été précisés

Vue d’artiste de LDPE 1 © US Space Force

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.