Décollage de Falcon 9 pour la mission DART © NASA/ Bill Ingalls L'actualité des satellites

La mission DART de la NASA a été lancée avec succès par SpaceX avec Falcon 9


Le 24 novembre 2021 à partir de la base de Vandenberg en Californie SpaceX avec Falcon 9 a mis DART sur sa route vers les astéroïdes. Le premier étage qui en était à son troisième vol s’est posé avec succès sur le bateau « Of Course I Still Love You » qui attendait dans l’Océan Pacifique. Cette réutilisation du premier étage est spécifique  dans le cadre de missions pour la NASA.

DART (Double Asteroid Redirect Test) est une mission qui a pour but de tester les effets d’un impact sur un astéroïde. Cette mission se place dans le cadre de l’évaluation de solutions qui permettraient de dévier des astéroïdes dangereux en cas de collision avec la terre. Actuellement tous les astéroïdes de taille supérieurs à 1 km sont suivis, et cette surveillance s’étend à de nombreux astéroïdes de taille supérieure à 140 m qui seraient dangereux en cas de collision avec la terre. I km est le seuil de risque planétaire et 140 m est le seuil de risque régional. Aucun risque de cette nature n’est identifié dans un avenir proche. La mission DART va vers un couple d’astéroïdes Didymos (780 m) et Dimorphos (160 m). Didymos tourne autour de lui même avec une période d’un peu plus de 2 heures et Dimorphos tourne autour de Didymos avec une période un peu inférieure à 12 heures. La distance entre les deux astéroïdes est d’environ 1 km. Ces astéroïdes ont été choisis pour leur configuration, parce que que leur orbite ne croise pas celle de la terre et aussi pour le fait qu’ils seront assez proches de la terre au moment de l’impact à 24000 km heure sur Dimorphos. Ils pourront ainsi être observés depuis la terre. Ils ne seront qu’à 11 millions de km de la terre. L’impact de DART sur Dimorphos devrait modifier son orbite autour de Didymos et en réduire la durée de 10 minutes ce qui est mesurable. La collision avec Dimorphos devrait se produire le 26 septembre 2022.

Illustration de la mission DART © Ted Lopez / Johns Hopkins APL

DART est une sonde développée par la NASA et le Johns Hopkins APL. La charge utile est composée d’un instrument de prises de vues à haute résolution nommé DRACO (Didymos Reconnaissance and Asteroid Camera for Op-nav) qui sera utilisé comme support du système de navigation pour choisir et atteindre le point d’impact sur Dimorphos. Le système de navigation de DART est novateur avec un fonctionnement autonome pour la phase finale. Cette sonde va aussi permettre de tester plusieurs technologies destinées à être utilisées sur de futures missions. NEXT-C (NASA Evolutionary Xenon Thruster-Commercial) est un propulseur ionique qui fera l’objet de ces tests de validation ainsi que des antennes planes. DART va aussi embarquer LICIACube (Light Italian Cube sat for Imaging of Asteroids) qui est un cubesat développé par l’ASI (Agence Spatiale Italienne) et Argotec. Il est équipé de deux imageurs : un avec un grand angle de prises de vues et un avec un champ étroit. La masse au lancement de DART est de 616 kg.

DART sous coiffe © NASA

LICIACube doit se détacher de DART dix jours avant la collision de DART avec Dimorphos. Son but est de prendre des images de la collision.

L’ESA va lancer une mission complémentaire nommée HERA dont le but est d’aller étudier les conséquences de la collision de DART avec Dimorphos, en particulier le point d’impact.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.