Siège de la FCC © Wikipedia / Ser Amantio di Nicolao L'actualité des satellites

La FFC approuve la demande de Boeing pour une constellation de satellites en bande V


Boeing avait déposé il y a presque 5 ans une demande licence pour une constellation de 147 satellites en bande V opérant en orbite non géostationnaire (NGSO) auprès de la FCC.

La FFC vient d’accorder cette licence. Boeing a maintenant six ans pour lancer la moitié de la constellation et neuf ans pour lancer la totalité.

Cette constellation doit comprendre 132 satellites opérant en orbite basse (LEO) à 1056 km d’altitude et le reste opérant à des altitudes comprises entre 27,355 and 44,221 km. Ces satellites vont utiliser la bande V pour les communications. La bande V comprend les fréquences comprises entre 40 et 75 Ghz.

Ces fréquences élevées permettent des communications large bande mais subissent des atténuations significatives en fonction des conditions météorologiques (pluie). Cela sera à prendre en compte pour optimiser les zones de services. Une partie du spectre bande V est allouée aux services fixes, une autre partie est allouée aux liaisons inter satellites (ISL). Boeing souhaitait aussi utiliser la bande Ka pour des liaisons ISL mais cela a été rejeté par la FCC. Les ISL devront être en bande V. Une partie de la bande V est aussi exclue pour éviter des problèmes avec les autres systèmes. SpaceX avait mis en avant en 2019 des risques d’interférences.

Boeing se place dans le domaine des systèmes multi-orbites. Boeing a fait l’acquisition en 2018 Millennium Space Systems qui est un spécialiste des petits satellites utilisé dans les orbites NGSO.

Sceau de la FCC © US Government

 

Dernier projet en bande V:

Astra Space vient de déposer le 4 novembre, auprès de la FCC, une demande de licence pour une constellation de 13620 satellites opérant en bande V. Le déploiement est prévu en 3 phase. Première phase de 40 satellites en orbite équatoriale à 700 km d’altitude. Deuxième phase de 2296 satellites sur des orbites héliosynchrones de diverses inclinaisons avec des altitudes comprises entre 690 et 700 km d’altitude. Troisième phase de 11284 satellites placés sur des orbites à des altitudes comprises entre 380 et 400 km d’altitude.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.