L'actualité des satellites

La capsule de retour de Chang’e 5 s’est posée avec succès en Mongolie


La mission Chang’e 5 de collecte d’échantillons de sol lunaire s’est terminée avec succès avec l’atterrissage réussi de la capsule de retour sur terre en Mongolie le 16 décembre 2020.

 » Cet atterrissage réussi marque l’achèvement de l’expédition historique Chang’e 5 de 23 jours, la première en plus de 40 ans à ramener des échantillons lunaires sur Terre, faisant également de la Chine le troisième pays à réaliser cet exploit après les États-Unis et l’ex-Union soviétique « , déclare l’agence spatiale nationale chinoise (CNSA).

Récupération de la capsule en Mongolie © CNSA

La capsule de 300 kg une fois transférée à Pékin sera ouverte pour récupérer les 2 kg d’échantillons de sol lunaire qui seront ensuite stockés puis analysés par les scientifiques. Ces échantillons doivent provenir de sol beaucoup plus récent que celui des échantillons ramenés par les missions Apollo et Luna. La dernière mission était Luna 24 en 1976.

Il devrait y avoir une coopération internationale pour l’analyse des échantillons de sol lunaire.

Le véhicule d’ascension qui a ramené les échantillons de sol lunaire dans la capsule de retour a ensuite été renvoyé sur la lune où il s’est écrasé.

Le module de service qui a ramené la capsule de retour vers la terre a, après séparation d’avec la capsule, effectué une manœuvre pour éviter une rentrée dans l’atmosphère et partir vers une nouvelle mission qui n’a pas été précisée. Depuis il a été indiqué que le module de service se dirige vers le point de Lagrange L1. Toute cette mission a été effectuée dans le  temps court de 23 jours.

La réussite de la mission Chang’e 5 montre la maitrise de techniques robotiques complexes et ouvre la voie pour d’autres collectes d’échantillons sur la lune, sur des astéroïdes et sur Mars. Ses acquis seront aussi utiles pour préparer les prochains vols habités sur la lune dans quelques années.

Chang’e 6 qui était prévue comme mission de secours de Chang’e 5 va maintenant être réorientée vers une mission au pôle Sud de la lune. Cette mission devrait se faire en coopération avec le CNES.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.