Décollage de PSLV-C52 © ISRO L'actualité des satellites

EOS-04, INS-2TD et INSPIREsat-1 lancés avec succès PSLV mission C52


Le 14 février 2022 à partir du centre spatial Satish Dhawan à Sriharikota PSLV-C52 a mis sur orbite avec succès EOS-04, INS-2TD et INSPIREsat-1. Ce lancement a été effectué avec PSLV-XL qui est la version la plus puissante .

Ce lancement est le premier effectué en Inde depuis l’échec de GSLV en août dernier. En 2022 l’Inde prévoit d’effectuer six lancements.

EOS-4 (Earth Observation Satellite) aussi nommé RISAT-1A (Radar Imaging Satellite) est un satellite d’observation de la terre développé par l’ISRO. Il est équipé d’un radar à synthèse d’ouverture en bande C (C-SAR). C’est un satellite stabilisé 3 axes avec une masse au lancement de 1710 kg, une puissance électrique de 2880 W et une durée de vie de 10 ans.

EOS-4 © ISRO

EOS-4 a été placé sur une orbite polaire héliosynchrone à 529 km d’altitude inclinée à 97,5°. D’après l’ISRO ses images , en haute définition et disponibles par tous les temps, seront utilisées pour des missions en agriculture, sylviculture et de plantation, suivi de l’humidité des sols, en hydrologie et en support dans la gestion des catastrophes naturelles avec en particulier la cartographie des inondations. Ces données vont compléter celles fournies par les programmes Resourcesat, Cartosat et RISAT-1B.

INS-2TD © ISRO

INS- 2TD (ISRO NanoSatellite 2TD) est un petit satellite démonstrateur technologique développé par l’ISRO pour préparer le satellite INS-2B pour l’Inde et le Bhutan. Il est équipé d’un appareil de prises de vues thermiques pour donner des informations sur la température du sol , des rivières et des lacs, sur les zones de cultures et les forêts et aussi sur les variations jour nuit. Il a une masse au lancement de 17,5 kg, une puissance électrique de 42 W et une durée de vie de 6 mois.

INSPIREsat-1 est un petit satellite développé par des étudiants indiens de l’IIST (Indian Institute of Space Science & Technology) en association avec des étudiants américains de l’Université du Colorado. Il y a aussi des contributions de Singapour et de Taiwan. La charge utile a deux équipements pour étudier la dynamique de l’ionosphère et les processus thermiques du corona solaire. Masse au lancement de 8,1 kg, puissance électrique de 30 W et durée de vie d’un an.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.