Décollage d'Angara A5/Persei © Ministère de la Défense russe L'actualité des satellites

Echec partiel du troisième test du lanceur Angara A5 effectué dans la version Angara A5/ Persei


Le 27 décembre 2021 à partir du centre spatial de Plesetsk Angara A5/Persei a bien décollé mais n’a pas réussi sa mission de mettre sur orbite un simulateur de satellite.

C’est la première fois qu’Angara A5 était associée à l’étage Persei. Pour les vols précédents c’est l’étage Breeze M qui était utilisé pour placer un simulateur de satellite sur l’orbite GEO , en réalité sur l’orbite cimetière de l’orbite GEO (100 km au dessus).

Dans cette mission l’échec serait dû à l’étage Persei. Après séparation d’avec Angara, l’étage Persei n’a pas pu effectuer tous les allumages nécessaires pour atteindre l’orbite GEO. L’échec s’est produit au deuxième allumage qui n’a pas fonctionné. Persei et le simulateur de satellite sont restés en orbite basse.

Les deux précédents vols d’Angara A5 ont eu lieu en décembre 2014 et en décembre 2020. Ces missions ont été des succès.

Angara est un lanceur développé par Khrounitchev avec des moteurs qui fonctionnent avec un mélange de kérosène et d’oxygène liquide ce qui est beaucoup moins polluant que les ergols utilisés par Proton.

A terme Angara est appelé à remplacer Proton qui est service depuis 1965. Angara porte le nom d’une rivière de Sibérie qui prend sa source dans le lac Baïkal. Angara permettra aussi de ne pas utiliser le cosmodrome de Baïkonour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.