GSLV-F10 en préparation du vol du 11 août 2021 © ISRO L'actualité des satellites

Echec du lancement d’EOS-03 par GSLV-F10


Le 11 août 2021 à partir du centre spatial Satish Dhawan à Sriharikota GSLV-MK-2/4 a échoué dans la mise sur orbite d’EOS-03.

Le vol s’est déroulé de façon nominale pendant 5 minutes ce qui correspond au fonctionnement correct du premier et du deuxième étage ainsi qu’à la libération de la coiffe. Le troisième étage cryogénique n’a pas fonctionné et a perdu de l’altitude avec le satellite EOS-03 attaché . L’ensemble est retombé sur terre et les débris ont dû tomber dans la mer d’Adaman. La mise à feu du troisième étage n’aurait pas fonctionné.

Ce vol était le quatorzième effectué par le lanceur GSLV et le huitième de la version MK 2. Le premier vol de la version MK-2 s’était soldé par un échec en 2010 suite à une panne de l’étage cryogénique. Les  6 vols suivants ont été des succès.

EOS-3 en préparation de mise sous coiffe © ISRO

EOS-3 en préparation de mise sous coiffe © ISRO

EOS-3 qui porte aussi le nom de GISAT 1 (GEO Imaging Satellite) est un satellite d’observation optique de la terre développé par l’ISRO. Ce satellite est prévu pour opérer à partir de l’orbite GEO. EOS-3 devait être positionné à 93,5° Est pour assurer une surveillance continue du sous continent Indien et des environs. Ce satellite est construit sur une plate-forme I-2000 modifiée et est équipé d’un télescope. Masse au lancement de 2268 kg et durée de vie prévue de 7 ans. Les images fournies, fréquentes, presque en temps réel, et pas de très grande résolution étaient prévues pour suivre les évolutions des récoltes, des rivières , des lacs, de la neige , de la glace, des nuages , des orages et des cyclones. EOS-03 avait aussi une mission de support rapide en cas de catastrophe naturelle.

Le programme GISAT comporte un deuxième satellite identique qui pourra être lancé ultérieurement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.