Vue d'artiste du système "Transport Layer" de la SDA © Northrop Grumman L'actualité des satellites

Contrats attribués à Lockheed Martin, Northrop Grumman et York Space pour construire la constellation internet du DoD


La SDA ( Space Development Agency) qui fait partie du département de la Défense US a attribué des contrats à Lockheed Martin, Northrop Grumman et York Space pour construire un réseau global de communications en orbite basse composé de 126 satellites. Chaque société doit fournir 42 satellites d’ici 2024. Pour cet appel d’offre il y avait 8 compétiteurs.

Cette constellation d’internet dans l’espace doit fournir des services de communications militaires, des services de surveillance et de suivi des cibles ennemies.

Ce programme de « Transport Layer » est prévu d’être développé par tranche.

Le lancement de ces satellites de la « Tranche 1 » est prévu à partir de septembre 2024 en six lancements de 21 satellites à raison d’un par mois.

Rappel : les contrats pour la « Tranche 0″ ont été placés en 2020 pour 20 satellites qui doivent être lancés cette année. Northrop Grumman ne faisait pas partie de la ’Tranche 0 ».

Cette constellation de la SDA préfigure , en cas de succès, un nouveau modèle de constellation plus résistant aux cyber attaques et aux autres menaces. Elle est basée sur l’utilisation de satellites à coûts réduits et plus rapides à produire.

Les satellites de la ’Tranche 1″ seront répartis en six plans avec des orbites basses presque polaires. Ces satellites seront équipés d’ISL optiques afin de réduire les besoins de liaisons au sol. Ces ISL doivent être inter opérables. Chaque contractant doit assurer la gestion de ses satellites en orbite. La SDA prévoit un contrat séparé pour intégrer et gérer le segment sol .

« Transport Layer » est maintenant dans une phase à vocation opérationnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.