L'actualité des satellites

Chang’e- 5 parti pour collecter des échantillons lunaires


Le 23 novembre 2020 à partir du centre spatial de Wenchang Long March 5 a placé Chang’e-5 sur la trajectoire pour atteindre la lune et ramener des échantillons sur terre autour du 15 décembre.

La Chine n’a pas pas dévoilé la chronologie détaillée de la mission.

Le vaisseau spatial Chang’e-5 a une masse totale de 8200 kg et est composé de 4 modules. Il se dirige vers la lune et devrait se placer sur une orbite lunaire à 200 km d’altitude autour du 28 novembre. Ensuite deux modules vont se détacher pour aller se poser sur la lune dans la région de Mons Rumker située dans la partie nord ouest de l’océan des Tempêtes. Ces deux modules sont l’atterrisseur et le véhicule d’ascension pour repartir.

Vue d’artiste de Chang’e 5 sur la lune © CNSA

L’atterrisseur est équipé de plusieurs instruments pour étudier la lune ( caméras, radar, spectromètre, analyseur de gaz…) et surtout d’équipements robotiques pour collecter des échantillons de sol lunaire jusqu’à 2 m de profondeur. Il est prévu de collecter 2 kg d’échantillons de sol lunaire et de les mettre dans le véhicule d’ascension. La collecte d’échantillons est prioritaire et sera effectuée au début. Tous les tests sur la lune sont prévus dans un jour lunaire. Les échantillons devraient provenir de sol formé il y a 1,2 milliards d’années ce qui serait beaucoup plus récent que les échantillons ramenés par la NASA.

Le véhicule d’ascension va se détacher de l’atterrisseur et rejoindre les 2 modules qui sont restés en orbite autour de la lune ( module de service et capsule de retour ver la terre). Les échantillons seront ensuite transférés dans la capsule de retour vers la terre. Le véhicule d’ascension va être laissé autour de la lune lorsque les deux modules vont repartir vers la terre. A 5000 km de la terre le module de service va se détacher de la capsule de retour sur terre pour la laisser terminer la mission et atterrir en Mongolie sous un parachute.

Depuis les collectes d’échantillons lunaires effectuées par les missions Apollo et Luna dans les années 70 Chang’e 5 est la première à reprendre une  mission de collecte d’échantillons.

Support de l’ESA à la mission Chang’e 5 © ESA

L’ESA avec ses stations sol apporte son support à cette mission.

Chang’e 6 est une deuxième mission du même type. Le site de collecte sur la lune sera défini en fonction des résultats de la mission Chang’e 5.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.