Electron KS dans la mission “There and Back Again” © Rocket Lab L'actualité des satellites

34 petits satellites lancés par Rocket Lab avec Electron


Le 2 mai 2022 à partir de son centre de lancement dans la péninsule Mahia en Nouvelle Zélande Rocket Lab avec son lanceur Electron KS nommé pour cette mission “There and Back Again” a mis sur orbite avec succès 34 petits satellites pour les opérateurs commerciaux Alba Orbital, Astrix Astronautics, Aurora Propulsion Technologies, E-Space, Unseenlabs, and Swarm Technologies.

La récupération du premier étage prévue avec un hélicoptère dans la phase de descente sous parachute a été effectuée dans un premier temps avec succès mais l’hélicoptère a dû ensuite larguer l’étage qui est finalement tombé dans l’océan. Le largage a été décidé suite à un comportement dynamique différent de celui des phases de tests. l’étage a été ensuite récupéré dans l’eau comme les fois précédentes.

Phase de récupération du premier étage © Rocket Lab

Les satellites ont été placés sur une orbite héliosynchrone à 520 km d’altitude.

E-Space Demo 1, 2 et 3 sont 3 petits satellites de démonstration pour valider des technologies pour une future constellation de communications en orbite basse qui pourrait avoir jusqu’à 100 000 satellites. Ce projet est géré E-Space qui a été créée par Greg Wyler qui est aussi à l’origine de O3b Networks et de OneWeb.

BRO-6 de Unseenlabs . C’est un CubeSat 6U. La mission est de type SIGINT pour la surveillance du trafic maritime.

AuroraSat1 est un CubeSat 1,5U , démonstrateur technologique de propulsion à eau pour Aurora Propusion Technologies société finlandaise. Il a été construit par SatRevolution. Ce satellite va aussi tester un système de désorbitation.

SpaceBEE 140 à 155 et SpaceBEEZ 15 à 22 (Basic Electronics Elements) sont des pico satellites développés et exploités par Swarm Technologies. Dans ce tir il y avait 24 satellites SpaceBEE qui vont intégrer une constellation prévue avec 150 satellites.

Unicorn 2 est un picosatellite développé par Alba Orbital sur une plateforme PocketQube 3P. Placé en orbite basse il va permettre d’étudier la pollution lumineuse autour de la terre avec son appareil de prises de vues nocturnes.

MyRadar 1 est un picosatellite développé par ACME AtronOmatic (MyRadar) sur une plateforme PocketQube 1P. C’est un prototype pour la future constellation HORIS.

TRSI 2 et TRSI 3 sont des picosatellites développs par ACME AtronOmatic (MyRadar) sur une plateforme PocketQube 1P. Le premier satellite TRSI 1 a été lancé en décembre 2019. Ces satellites permettent de tester la réception d’un signal sous la pluie et de tester la réception avec une antenne patch de petites dimensions. ACME AtronOmatic possède l’application météo MyRadar.

Copia est une charge utile qui reste attachée au dernier étage du lanceur. Copia est développé par Astrix Astronautics qui est en Nouvelle Zelande. Copia va tester un générateur solaire gonflable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.