Le mot du Président

LE MOT DU PRÉSIDENT-72


J’ai hésité avant d’évoquer ce sujet qui ne nous concerne pas mais qui est très important pour nos enfants et petits-enfants : La Réforme des Retraites. Je ne possède pas la vérité et je vous recommande d’exprimer votre opinion, surtout si vous n’êtes pas d’accord avec moi, à travers le site 4aspace.fr.

Voilà bien longtemps que l’UFR recommande la mise en place d’un régime unique de retraite pour tous : La Retraite à Points. Ce système, mis en place en Suède entre 1991 et 2001 a le mérite d’être égalitaire. Chaque point acheté au cours de votre carrière vous donnera X € de retraite mensuelle. Fini les 42 régimes spéciaux, les départs à 52 ans pour l’un et à 62 ans pour l’autre basés sur les 25 meilleures années pour l’un et les 6 derniers mois pour l’autre…

Je pensais qu’à n’importe quel âge, il suffisait de demander le montant de la retraite possible et de décider ou non de rester. Mais non, il faut définir un âge de départ. En Suède c’est 65 ans, en France c’est sujet à polémique. Et l’on embraye sur le choix entre un « âge pivot » et une durée de travail…

Il me semblait illogique qu’un conducteur de bus à la RATP prenne sa retraite à 52 ans alors que son collègue dans le privé part à 62 ans avec une retraite inférieure…D’autant plus illogique que, dans le cas de la RATP, c’est le contribuable qui finance le déficit du système.

En revanche, je ne serais pas choqué que les gendarmes, les policiers et l’armée aient un régime spécial adapté à leur fonction. De même que j’imagine mal une danseuse d’opéra danser sur scène jusqu’à 65 ans…En revanche, le menuisier qui fait les décors ou l’éclairagiste pourraient pointer au régime universel…

Les Avocats ont manifesté car ils ont créé leur propre régime de retraite qu’ils financent intégralement et souhaitent le conserver. Eric Dupont-Morreti a déclaré « dommage qu’ils ne manifestent pas aussi pour le secret de l’instruction »…

En Suède, les principes de la réforme ont été négociés entre 1991 et 1994 puis votés au Parlement. Les discussions ont continué jusqu’au vote de la réforme dans son intégralité en 1998. Le Parlement a adopté la législation « finale », qui met en place le mécanisme d’équilibre automatique, en mai 2001.

Je crois savoir qu’en Suède les partenaires sociaux sont plutôt pragmatiques…Alors qu’en France, il semblerait que les syndicats se préparent à une grève illimitée à partir du 5 décembre 2019 pour défendre les avantages acquis par les fonctionnaires, leurs meilleurs clients…

J’ai bien peur que nous soyons partis pour un schéma de décision interminable et que nous ne soyons plus là au moment du vote final !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.