L'actualité des satellites

Succès de la mission Crew Dragon 1


Le 2 mars 2019 à partir du centre spatial Kennedy en Floride SpaceX avec Falcon 9 Block 5 a mis sur orbite avec succès Crew Dragon dans le cadre de la mission Demo-1. Le premier étage s’est posé avec succès sur le bateau « Of Course I Still Love You » qui l’attendait dans l’Océan Atlantique.

Crew Dragon est le système de transport habité développé par SpaceX en partenariat avec la NASA. Il est dérivé du système de transport Dragon qui assure régulièrement des ravitaillements de l’ISS. Crew Dragon est conçu pour satisfaire aux très hautes exigences de sécurité des vols habités. La capsule Crew Dragon est prévue pour transporter un équipage de 4 astronautes jusqu’à l’ISS mais pourra être étendue jusqu’à 7 membres. Pour la mission Demo-1 il n’y a qu’un mannequin nommé Ripley qui est équipé de nombreux capteurs pour finaliser la préparation des futurs vols habités, et de 180 kg de fret pour les astronautes à bord de l’ISS.

Demo1 proche de l’arrimage à l’ISS @ NASA

Après 27 heures de vol Crew Dragon s’est arrimé à l’ISS en mode automatique. Le fret a été débarqué et Crew Dragon est resté arrimé à l’ISS jusqu’à son départ le 8 mars.

Demo1 quitte l’ISS @ NASA

Le 8 mars Crew Dragon s’est détaché de l’ISS et a géré son retour sur terre avec une dernière phase de descente freinée par quatre grands parachutes pour amerrir dans l’Océan Atlantique à proximité du bateau « Go Searcher » chargé de le récupérer.

La mission Demo-1 est un succès. Les données de vol et la capsule vont être analysées, en particulier le bouclier thermique. Cette capsule doit être utilisée en avril pour le test d’abandon de lancement qui doit valider le système de sécurité en cas de problème au sol ou en tout début de lancement. La capsule doit alors se désolidariser du lanceur et se poser au sol de façon autonome avec l’équipage sain et sauf .

La prochaine mission Demo-2 doit avoir un équipage de deux astronautes Bob Behnken et Doug Hurley et est prévue à partir du mois de juillet et si possible avant la fin de l’année.

Boeing développe aussi un système de transport habité nommé Starlink et doit être testé prochainement.

Ces développements montrent le retour des Etats Unis dans les vols habités après l’arrêt de la navette en juillet 2011. Depuis cette date tous les vols habités pour l’ISS sont assurés par Soyuz. Pour éviter une pression calendaire pour la reprise des vols habités la NASA a retenu deux vols Soyuz supplémentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.